Le stress de l’accouchement …

Hello tout le monde!

Aujourd’hui, j’ai eu envie de partager avec vous ma double expérience d’accouchement!

Alors non, je ne vais pas vous donner un remède miracle pour faire disparaître vos inquiétudes et votre stress, car c’est tout bonnement impossible!

C’est tout à fait naturel de s’inquiéter quand on est sur le point de donner la vie et changer la nôtre pour toujours.

Mon premier accouchement

En ce qui me concerne j’ai vécu mon premier accouchement péniblement du fait que j’avais dépassé de 2 jours la date du terme et que j’ai de ce fait dû être provoquée.

Je n’avais jamais eu aucune contractions avant le jour J et j’ignorais totalement ce que c’était.

Ma gynécologue ma demandé de rentrer à la maternité le dimanche à 20h pour être déclenchée. Après qu’elle que examens j’ai reçu vers 22h la 1ère des 3 doses qui été normalement prévue. (1 dose a suffit j’ai réagit très vite , les 2 autres doses n’ont donc pas été nécessaire …)

30 minutes plus tard je ne me posais absolument plus la question:  » qu’est ce qu’une contraction  » !

Ma fille est née à 10h10 et j’ai complément passé au dessus du fait d’avoir souffert un peu, bien que j’ai eu une péridurale vers 8h du matin alors que je voulais faire sans à la base ( je précise que je suis une véritable douillette , le genre à pleurer chez le coiffeur…oui oui ).

Mon second accouchement…

Pour ma deuxième fille (25 mois plus tard) j’avais très peur de devoir être à nouveau déclenchée on m’avait dit que si j’avais eu si mal c’était car les douleurs était plus intense quand on provoqué. Malgré avoir marché, marché et encore marchė pour accélérer le travail, rebelote, deux jours après le terme et j’étais toujours la!

Je suis donc rentrée à la maternité le jeudi à 6h du matin pour que l’on me déclenche vers 8h , cette fois ci par perfusion , la sage femme m’avait conseillé de faire du ballon ( vous voyez ce gros ballon sur laquelle on s’assoit tout en faisant des mouvements de rotation avec le bassin ce ballon qui nous rend trop sexy aux yeux de notre mari… hum ) ainsi que de marcher dans les couloirs .

Entre temps toute les demi heures elle venait augmenter la dose. J’ai vraiment adoré cette façon de faire, je sentais les contractions dès que j’arrêtais de marcher ou de faire du ballon mais c’était vraiment supportable. Vers midi j’avais ma péridurale et à 13h30 ma 2 ème princesses était dans mes bras.

Je souhaite à chacune d’entre vous un accouchement aussi merveilleux!

Tout ça pour dire que C’est tout à fait logique et normal de stresser à l’approche de l’accouchement, mais à l’instant même ou vous posez les pieds dans votre maternité , tout va très vite et vous n’avez absolument pas le temps de stresser , les sages -femmes sont dans 99% des cas des personnes vraiment à l’écoute qui vous aideront tout au long de cette aventure magnifique.

N’hesitez pas à nous expliquer vos propres expériences en commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s